La série d'attentats n'est pas finie au moment où j'écris. L'émotion domine, nous pleurons les victimes et nous espérons égoïstement ne pas en connaître directement. C'est nul mais c'est dur de trouver les mots. Pour les dons du sang, il y a l'hôpital George Pompidou (on est un club du XVe), je ne sais pas si ce sera ouvert demain (samedi).

L'état d'urgence est décrété depuis minuit et les établissements scolaires et universitaires sont fermés samedi. Même si ce n'est pas précisé, il est probable qu'il en soit de même pour les équipements sportifs. On en saura plus au réveil, si on arrive à dormir.

Le temps que j'écrive, il semble que ce soit fini. Reste le bilan. On a tous les mêmes infos, c'est horrible.